Le Camp des malheureux / Théâtre du Hangar 10'

Texte Thibault Fayner. Mise en scène de David Stanley. Avec Fabienne Augié.

Gilles Boulan, comité de lecture du Panta Théâtre, Caen, janvier 2011 :

ll y a une langue, un souffle dramatique dans cette oeuvre qui s’éloigne de tous les canons du théâtre. Pas de personnage incarné, pas de véritable situation dramatique. Les deux protagonistes de l’intrigue peuvent ne pas apparaître sur scène et leur traversée de l’enfer n’est jamais théâtralisée mais racontée par un narrateur énigmatique lequel rapporte les paroles de ses amis et de mes amis. Avec toute la distance d’un observateur objectif dont l’identité ne s’affirmera que tardivement.

En parallèle donc, le naufrage prévisible de Morgane dont l’épaisseur artistique se révèle au fil du récit et la douleur de Thomas Bernet qui par amour va prendre le risque de ruiner sa carrière. Une passion moderne où le couple ne se rencontre que peu, faite d’une fuite en avant et de dérives nocturnes, comme un appel sournois de la mort, comme un éveil à une poésie qui ne peut s’exprimer que dans le danger.

Une écriture porteuse, des thèmes forts, une forme originale et la question du théâtre.