Comité de lecture CDNO / Université de Poitiers session 2013

C'est la troisième année que je co-dirige avec Leila Adham un comité de lecture qui met en lien le Centre national dramatique d'Orléans et le Master assistant mise en scène de l'Université de Poitiers. Retour sur la sélection de cette année.

Cette année, nous avons reçu plus d'une centaine de pièces de théâtre. Comme à notre habitude, nous les avons répartis aux dix huit étudiants du Master assistant à la mise en scène. Nous nous sommes ensuite réunis, d'abord trois jours puis deux. Lors de la première session, nous avons débattu des différents textes, de leurs enjeux, des dramaturgies proposées, de ce que chaque texte a sollicité en nous. Ces moments sont toujours riches de débats contradictoires, de joie. Lorsque les échanges sont réussis, on a le sentiment d'approfondir ensemble la portée du texte. À l'issue de ce premier temps de trois jours, nous avons remis en lecture pour l'ensemble du groupe une quinzaine de textes. La deuxième session fut consacrée à l'étude de ces quinze textes et au choix du texte lauréat.

Cette année, nous avions la volonté de mettre en place des temps de lecture à voix haute sur les textes. Nous avons sollicité le comédien - metteur en scène Benoît Giros qui a complété l'équipe formée par Leila Adham et moi-même. Nous disposions, à côté de la salle de cours, d'une salle de répétitions dans laquelle nous nous rendions régulièrement pour faire résonner les textes à voix haute. Cette tentative d'oralisation des textes part d'un constat : la lecture à voix basse ne rend pas toujours justice à certains textes qui ne révèlent toute leur audace que lorsqu'ils se trouvent proférés. Nous avons pu, en effet, vérifier, cette intuition. 

À l'issue des deux sessions de travail, le texte Lilli/HEINER de Lucie Depauw a été élu texte lauréat du comité de lecture du CDN d'Orléans et de l'Université de Poitiers. Lilli/HEINER a été mis en lecture par Benoît Giros, au CDN d'Orléans, le 6 janvier 2014. Il a été lu la même soirée que le texte retenu l'an dernier, T.I.N.A. de Simon Grangeat.